28/12/2010

♥ Pas dans le sable... (Margaret Fishback Powers) ◘ Passi nella sabbia... "Religione"

~ Des pas dans le sable ~

Une nuit, je fis un rêve :

Je marchais sur la plage avec mon Seigneur.
Sur le ciel noir des épisodes de ma vie furent projetés,
Comme sur un immense écran.
Et sur le sable je voyais à chaque fois deux traces de pas :
Les miens, et celles de mon Seigneur.

Après la dernière scène de ma vie, je me retournai.
Je fus surprise de voir par endroits
Les traces d'une seule personne.
Je me rendis compte
Que je traversais alors les moments les plus difficiles
Et les plus tristes de ma vie.

Inquiète je demandai au Seigneur :
« Le jour où j'ai décidé de te suivre
Tu m'as dit que tu marcherais toujours avec moi.
Mais je découvre maintenant
Qu'aux pires moments de ma vie
Il n’y a les empreintes que d'une seule personne.
Pourquoi m'as-tu abandonnée
Lorsque j'avais le plus besoin de toi ? »

Il me répondit :
« Ma chère enfant, je t'aime
et je ne t'abandonnerai jamais, jamais, jamais,
Surtout pas lorsque tu passes par l'épreuve.
Là où une seule personne a marqué le sable de ses pas,
C'était moi qui te portais. »
------------------------------------------
Ce poème  fut écrit par Margaret Fishback Powers, une jeune femme qui cherchait à être guidée par le Seigneur aux carrefours de sa vie. Celle ci fut marquée par la joie et la tristesse, par des remises en question et des clins d’œil inattendus du Seigneur.

Le poème fut écrit, perdu, puis retrouvé un peu partout dans les mondes: il a été reproduit sur des cadres, des cartes, des calendriers, des posters)
...•....◘.....•.....

( Questa poesia fu scritta, persa, ritrovata poi un pò ovunque nel mondo: è stata riprodotta su delle cornici, delle carte, nei calendari, dei poster, grazie per questa poesia e l'incoraggiamento che ci dà.)

~ Passi nella sabbia
  • Una notte, feci un sogno :

Camminavo sulla spiaggia con mio Signore.
Sul cielo nero degli episodi della mia vita furono progettati, Come su un immenso schermo.
E sulla sabbia vedevo ad ogni volta due tracce di passo :
I miei, e queste del mio Signore.

Dopo l'ultima scena della mia vita, mi rigirai.
Fui sorpresa di vedere in alcuni posti
Le tracce di una sola persona.
Mi resi conto Che attraversavo allora i momenti più difficili
E più tristi della mia vita.

Inquieta chiesi al Signore :
" Il giorno in cui ho deciso di seguirti
 mi hai detto che cammineresti sempre con me.
Ma scopro adesso
Che nei peggiori momenti della mia vita
che  ci sono le impronte di una sola persona.
Perché mi hai abbandonata
Quando avevo più bisogno di te? "

 Lui mi rispose :
" Cara ragazza mia, ti amo
e non ti abbandonerò mai, mai, mai,
Soprattutto quando tu attraversi delle prove.
Là dove una sola persona ha segnato la sabbia dei suoi passi,
ero io che ti portavo."
 ..................................................
Questa poesia è stata composta da Margaret Fishback Powers, una giovane donna che cercava di essere guidata dal Signore agli incroci della sua vita. Quella çi fu segnato dalla gioia e la tristezza, per le rimesse in questione e del segno d'occhio inaspettato del Signore

Ce poème fut écrit, perdu, puis retrouvé un peu partout dans le monde : il a été reproduit sur des cadres, des cartes, des calendriers, des posters…merci pour ce poème et l'encouragement qu'il nous donne.)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire