18/11/2014

La dignité de l’être humain de Lina R

                                                                                              " image trouvée sur le WEB"
La dignité de l’être humain   "Pour réfléchir un peu"

Un jour de décembre en me promenant dans les rues d’une grande ville, un spectacle inhumain ma stupéfait,  des propos mesquins que un groupe de personnes mon littéralement assommée
Toutes les idées reçues des valeurs humaines à ce moment là, sont partis en éclat

Mais ce qui me dérangeait  et choquait  énormément c’était le comportement  d’un homme que,  "Ne mérite pas d’être appelé ainsi, soi-disant Homme viril  protecteur du sexe faible  avec tant de vulgarité en s’adressait à une pauvre femme".
Par ses contenus je me dis si l’appeler "humain" c’est bien approprié, car certains comportements régressant l’homme.

 Honte à cette grande foule  qui impassible observait  le grand mélange de sadisme, vulgarité,  arrogance, moqueries, insultes, sur une femme venant d’un homme qui sans scrupule et sans gène à tout ce mélange d'animosité de toute évidence vont  atteint  à la dignité de cette pauvre femme.

Tous les valeurs humaines sont partit en éclats...  - "Je pensais"  - Alors ...
Prise de  colère  envers ces personnes impassibles comme des lâches,  j’étais entrain de m’approcher pour aller aider cette femme... Quand soudain, une petite fille pas loin de là, assis par terre en larme  tremblant comme un petit chiot  égaré, me prend par la main et me dit :

"Non! Ne vas pas !!!  S.T.P.  ne vas pas !!!"  - En me serrant fort la main.-
 La petite fille alors  me raconte le pourquoi de ce lynchage vers cette inconnue...

Le récit de la petite fille
                                                                                                                                                                                                       (Image trouvée sur le Web)
Comme tut les jours je fais les cours pour ma maman qui en ce moment est très malade, je marchais en grelottant pour aller dans l’épicier du coin,  car, j’avais froid  nous sommes très pauvres et maman n’a pas les sous pour  nous acheter des manteaux à tous.
Nous sommes 3 enfants,  un soir mon papa en rentrant  de son travail est mort dans un attentat pour lui voler son sac.

Je m’appelle  Marie-Anne et j’ai dix ans je suis l’ainée des enfants, je serrais fort mon portemonnaies pour ne pas le perdre quand, des garçons commencent  à me bloquer le chemin,  j’avais très peur, mon papa aussi des voyous  lui avaient barré la route – dit-elle  en larmes-   un des garçons en me serrant le bras prit  mon portemonnaies de ma main,  je commence alors à pleurer et leur  demander mes sous,  je devais acheter du lait pour ma petite sœur de 4 ans et mon petit frère de 9  mois. 

Alors une dame qu’observait tout d’arrière sa fenêtre,  est venu à mon aide, elle voulait attraper le garçon qui m’avait volé mon portemonnaies.
 
Alors un vieux monsieur commença à la pousser et l’insulter, et les autres passants se sont abattus sur elle aussi… 
Elle  n’a rien fait de mal, elle  voulait que le garçon qui m’avait dérobée les sous pour le lait, me le redonne.
Tout ça c’est ma faute elle est venue à mon secours,  le vieux monsieur ne savait pas le pourquoi la dame avait attrapé le garçon.

La petite fille avait vraiment mal pour la dame, elle se sentait coupable et tremblant se serra dans mon cou, elle ne pleurait pas pour elle-même mais pour sa bienfaitrice.

Sans tarder j’ai dû  faire appel aux forces de l’ordre. 

Après avoir acheté le lait,  j’ai accompagné la petite Marie-Anne chez elle. 
                                                                                                                                              
 À réfléchir un peu sur nos valeurs humaines qui nous ancêtres nous ont inculqués  
                                                                                                                                   
Lina Randazzo 
10 décembre 2009
Copyright © All Rights Reserved  

...♥
                                                                                    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire