19/04/2013

Le pauvre fermier charitable de Lina R. ✔

Le pauvre fermier charitable                                           " les Images sont trouvées sur le WEB"

Ce matin la neige commence à couvrir mon petit village, derrière ma fenêtre en dégustant mon café du petit matin, je vois  passer le vieux Gerald comme tout les jour pour aller dans la petite parcelle, pas loin de mon jardin  que la mairie met à disposition  pour les pauvres du mon petit  village.

Gérald est un pensionné de quatre-vingts ans, avec un visage abimé par le temps et par son travail d’autrefois, il était un pompier bien aimé des villageois. Sa maigre pension ne lui suffit pas pour subvenir aux besoins de sa petite famille, il cultive sa parcelle tout le jour le changement de climat ne lui fait pas peur, pour venir par ici dans son jardin il traverse tout le village à pieds, et parfois pour avoir un sous il .laboure le potager des autres.

Alors ce matin en le voyant sous les petits flocons de neige, je me suis rappelée d’un histoire que me racontait mon grand-père quand une fois par mois voir de plus, il quittait sa campagne à pieds de 30 km pour venir dans le village à la maison.   

 Voici l’histoire qu’il me racontait souvent… Je crois qu'en réalité c'était sa propre histoire. 
..................................................................................................................
Dans un lointain village perdu dans la Sicile vivait un pauvre paysan , il vivait seul avec ses six chiens, deux chevaux et une jument , il possédait une petite maison, sans électricité ni eau courante, mais pas loin de la maison il y avait une source d’eau toujours bien fraîche en tous temps.

 Il aimait cultiver, semer et prendre soin des arbres fruitiers, la vie de la grande ville il ne l'aimait pas du tout.
À 80 ans travailler dans son potager et d’autres terrains  que le riche Comte avait généreusement mis à sa disposition  en échange de lui donner des légumes et fruits qu’il cultivait.

Il s’appelait Emmanuel, il était très généreux avec tous ses voisins fermiers qui travaillaient pour le riche Comte.
 
Presque tout le jour un voisin se présentait à sa porte pour lui demander quelque chose à leur prêter… "Un morceau  de fromage qu'il faisait lui même, des œufs qu'il trouvait dans son grand poulailler de  ses 50 poules pondeuses". 
Bien sûr, les emprunts ne lui étaient jamais  restitués
 Il accueillait tout le monde avec un sourire.
 
Puis un jour le vieux paysans  pour ne pas blesser ceux qui demandaient toujours quelque chose, et ne redonnaient jamais, a eu un idée géniale car il était incapable de dire NON !  STOP !

La grande idée était d’accrocher au plafond des paniers, 1 avec les œufs, 1 avec  le fromage et  ainsi d’autres choses.   Il les accrochait au plafond pour le protéger des chats et chiens.

Le lendemain de sa trouvaille quand un voisin frappait à sa porte et lui demandait"Tu a 2 œufs à me prêter ? je te les redonnerai quand les poules pondront .

 Le vieux alors répondait ; 
"Bien sûr tu les trouveras accrochés là haut dans le panier à œufs, tu les remettras quand tes poules  pondront. 
Parfois on lui demandait un morceau de fromage,  d'autres les légumes de la ferme…  Et fut ainsi des mois et des mois... Les voisins  remettaient leurs emprunts dans les respectives places.

Puis un jour un des voisin demande:
" Manu as-tu des œufs ?" 
Manu lui répondit: «
"Mais oui dans la place que tu connais bien depuis maintenant quelques temps". 
Le voisin peut après retoqua…
"Mais le panier est bien vide!!!"

Vide ? S’exclame le pauvre fermier...  As-tu remis les œufs les dernières fois que tu t’es servi ?
Bah !! Non j’avais oublié.
Voila pourquoi le panier est vide....

Lina Randazzo
 20 février 2012
Copyright © All Rights Reserved.   
  ...♥                                                                                                   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire