26/02/2010

J'AIME ◘ AMO


- J'AIME –

J'aime l'arbre qui s'enracine à
la terre  contre tous  vents frappant
J'aime le sol où  l'arbre dresse
ses rameaux élèvent ver la lumière
J’aime les rameaux bourgeonnant
qui portent  dans les regards l’espoir...
  "J'ai honte pour l’arbre desséché"

J'aime la mer solitaire pour son infini
J'aime les vagues sillonnant les horizons
J'aime le sable qui s’éponge en été
J'aime le lac où l'arbre s’épanouit
J'aime les fleuves qui se jettent à la mer
J'aime cette eau infinie ouverte aux galaxies
    "J'ai honte pour les frontières"

J'admire l'homme que contemple le grand arbre
et son envie des fruits de l’espoir,
J'admire l'homme qui prie en genoux
sans honte face aux vents sifflants
J'admire l'homme qui en silence apaise
le tourment de la haine  et se réalise à l’horizon
J'aime l'homme comme symbole de l'humanité
   "J'ai honte pour l’homme que ne sais pas aimer l’homme"

J'aime l'enfant que regard émerveillé les bourgeons
jouer avec l’arc-en-ciel au soleil d’orient
J'aime les cris d’enfants  qui volent  ver le ciel infini
chanter avec joie ce vieux refrain "gira giro tondo"
J'aime le chant d'un moineau chanter au soleil couchant
J'aime le sourire d'un enfant regard le doux visage d'une maman
   "J'ai honte pour l’enfant qui n’ai plus de demain"

" Lina Randazzo"
le samedi 11-01-1992 à 02h40
 " Moments de réflexion  et tristesse en observant mon petit paysage, mes petit plantes que commencent à bourgeonner"
Copyright © 2012. All Rights Reserved.
~~~~~*~~~~~*~~~~~
- AMO –

Amo l'albero solido che attecchisce alla
terra contro ogni vento assillante
Amo il suolo dove fieramente l'albero eleva
i suoi rami che si alzano verso la luce
Amo i rami  germoglianti
che portano negli sguardi la speranza.
  "Ho vergogna per l'albero inaridito"

Amo il mare solitario per il  suo infinito
Amo le onde che solcano gli orizzonti
Amo la sabbia che si asciuga nell'estate
Amo il lago dove l'albero si realizza
Amo i fiumi che si gettano al mare
Amo questa acqua infinita aperta alle galassie
  "Ho vergogna per le frontiere"

Ammiro l'uomo che contempla il grande albero
e la sua voglia di frutti della speranza
Ammiro l'uomo che prega in ginocchio
senza vergogna faccia ai venti che fischiano
Ammiro l'uomo che in silenzio acquieta
il tormento dell'odio e si realizzi all'orizzonte
Ammiro l'uomo come simbolo dell'umanità
  "Ho vergogna per l'uomo che non sa amare l'uomo"

Amo il bambino che guarda meravigliato i germogli
giocare con l'arcobaleno al sole d’oriente
Amo le grida di bambini volare verso il cielo infinito
cantare con gioia quel vecchio ritornello "gira giro tondo"
Amo il canto di un passero cantare verso il sole calante
Amo il sorriso di un bambino guardare il dolce viso di una mamma
  "Ho vergogna per il bambino che non ha più di domani"

"Lina Randazzo"
le samedi 11-01-1992 à 02h40
Copyright © 2012. All Rights Reserved.

"Momenti di riflessione e tristezza osservando il mio piccolo paesaggio, le mie piccole piante che iniziano a germogliare"

 ...♥

15/02/2010

~ Quand il n'y aura plus personne pour protester


QUAND IL N'Y AURA PLUS PERSONNE POUR PROTESTER 
 (Pasteur Martin NIEMÖLLER) 
~ poème à méditer

-- Lorsque le nazis vinrent chercher les communistes,
Je me suis tu:
je n'étais pas communiste.


-- Lorsqu'ils ont enfermé les socio-démocrates,
je me suis tu:
je n'étais pas socio-démocrate.


-- Lorsqu'ils sont venus chercher les juifs,
je me suis tu:
je n'étais pas juif.


-- Lorsqu'il sont venus chercher les catholiques,
je me suis tu:
je n"étais pas catholique.

-- Lorsqu'ils sont venus me chercher,
il n'y avait plus personne pour protester.
Pasteur Martin NIEMÖLLER
des Églises Réformées de HESSE Nassau
interné en Allemagne de 1938 à 1945 (1892 - 1
98




 ~ QUANDO NON CI SARÀ PIÙ NESSUNO PER PROTESTARE ~ "poema a riflettere"
-- Allorché i nazisti venero cercare i comunisti,
io mi sono teso;
io non ero comunista.

-- allorché loro hanno chiusi le socio-democratici,
io mi sono teso;
io non ero socio-democratico.

-- Allorché loro sono venuti cercare gli ebrei,
io mi sono teso;
io no ero
ebreo.
-- Allorché loro sono venuti cercare le cattoliche ,
io mi sono teso;
io non ero cattolico.


-- Allorché loro sono venuti cercarmi ,
non cera più nessuno per protestare.

"Pastore Martin NIEMÖLLER
delle chiese riformate di HESSE NASSAU"



Martin Niemöller sur un timbre 
d'Allemagne de 1992, 
dessiné par Gerd Aretz),








En Août de  1938 il a été écrit, en clandestinité, la Chanson de Dachau, un mars avec le texte Jura Soyfer avec un refrain répété plusieurs  fois: Arbeit macht frei. Jura Soyfer était un Juif d'origine ukrainienne qui a déménagé à Vienne, arrêté et déporté à Dachau, où il a écrit la chanson, en collaboration avec le compositeur viennois Herbert Zipper. Cette chanson dramatique exhorte codétenus ne pas être submergés par le travail et le brutalisent inhumain et bestiale Dachau mais réagissent à la frei slogan Arbeit macht de, transcendant même avec la souffrance et le stoïcisme afin de retrouver la dignité humaine lésée par la violence nazie, de résister avec toute la force du désespoir et de la fierté au dernier appel, lorsque vous ouvrez les portes du camp vers la liberté inévitable. Dachaulied est devenu l'hymne de la résistance anti-nazie et a donné l'espoir à des millions de personnes condamnées à mort au cours de l'Holocauste.

 Texte de la chanson de Dachau (Arbeit macht frei)
Barbelé charge de charge mortelle
est tendue autour de notre monde.
Dessus, un ciel sans pitié
envoie gel et rayons brûlants.
Loin de nous ils sont tous les amis,
la maison est loin, loin les femmes
quand muets nous marchons ou travaillons,
des milliers à l'aube.

Mais nous avons appris le mot d'ordre de Dachau
et nous l'avons strictement respecté.
Sois un homme, compagnon,
reste un homme, compagnon.
Fait tout le travail, bosse, compagnon,
car le travail, le travail rend libre.

Arbeit macht frei!

Sur le dos la canne des fusils
nous vivons jour et nuit.
La vie ici est pour nous une leçon
la plus dure de ce que jamais nous aurions pensés.
Plus personnes conte les jours et les semaines,
et de tant-plus les années.
Et en plus beaucoup sont détruites et ils ont perdu leurs aspets.

match Arbeit frei!


Mais nous avons appris le mot d'ordre de Dachau
et nous l'avons strictement respecté.
Sois un homme, compagnon,
reste un homme, compagnon.
Fait tout le travail, bosse, compagnon,
car le travail, le travail rend libre.

Arbeit macht frei!

Porte la pierre, tire la brouette,
aucune charge ne te sera trop de poids.
ce que tu étais dans les jours lointains
aujourd'hui, tu n'es plus de longtemps.
Plante la bêche dans le sol.
enterre  dedans la peine,
deviendra dans ta sueur
toi aussi pierre et d'acier.

Arbeit macht frei!
Mais nous avons appris le mot d'ordre de Dachau
et nous l'avons strictement respecté.
Sois un homme, compagnon,
reste un homme, compagnon.
Fait tout le travail, bosse, compagnon,
car le travail, le travail rend libre.

Arbeit macht frei!

Une seule fois appellera la sirène
au dernier appel nous comtes.
Dehors donc où nous sommes,
Compagnon, tu es présent.
La liberté nous sourira sereine,
allez de l'avant avec un nouveau courage.
Et le travail que nous faisons,
ce travail, devient bon.

Arbeit macht frei!
......

10/02/2010

♥ LE FRUIT DU SERVICE EST LA PAIX (Mère Teresa de Calcutta) ◘ Il frutto del servizio è la pace "Religione




LE FRUIT DU SERVICE EST LA PAIX
Les œuvres de l'amour sont toujours œuvres de paix.
Chaque fois que tu partageras ton amour avec les autres,
tu t'apercevras de la paix qui joint à toi et à eux.
Où il y a paix il y a Dieu; il est ainsi que Dieu touche nos vies
et montre  Son amour pour nous,
 en reversant paix et joie dans nos cœurs.
Est seulement Dieu qui a le pouvoir de donner et d'enlever:
partages tout ce que donc il t'a été donné, compris toi-même.
Il ne nécessite  pas beaucoup, il peut suffire un sourire:
le monde serait différent si nous souriions de plus.
Donc souris, sois heureux, content que Dieu t'aime.
(Mère Teresa de Calcutta)
…..…..…..…..…..….

Il frutto del servizio è la pace 
Le opere dell'amore sono sempre opere di pace.
Ogni volta che condividerai il tuo amore con gli altri,
ti accorgerai della pace che giunge a te e a loro.
Dove c'è pace c'è Dio; è così che Dio tocca le nostre vite
e mostra il Suo amore per noi,
riversando pace e gioia nei nostri cuori.
E' soltanto Dio che ha il potere di donare e di togliere:
condividi dunque tutto ciò che ti è stato dato, compreso te stesso.
Non ci vuole molto, può bastare un sorriso:
il mondo sarebbe diverso se sorridessimo di più.
Perciò sorridi, sii allegro, contento che Dio ti ami.
(Madre Teresa di Calcutta)
…..♥